Philippe Ferrandis

LA MARQUE

Depuis 1986, PHILIPPE FERRANDIS crée des parures de bijoux et accessoires toujours différents et spectaculaires.

QUALITE DES CREATIONS

Les pierres dures, le bois, la pâte de verre ou le cristal sont sertis dans des pièces de métal ouvragé. Les perles nacrées sont fabriquées artisanalement dans le Sud de la France, les pierres de verre sont réalisés manuellement en Bohème quant aux résines, elles sont moulées d’ après des maquettes de cire ou de métal.

CHOIX DES MATIERES

Philippe Ferrandis accorde une très grande attention au choix des matières qu’il utilise. Celles-ci sont nobles, naturelles et raffinées.

ATELIER PARISIEN

Tous les bijoux sont fabriqués dans ses ateliers parisiens.

LA VOIE

« J’ai su quelle était la voie que je devais suivre le jour où j’ai découvert une broche ancienne dans le coffret de ma grand-mère ». Philippe Ferrandis est né dans une famille d’artistes. Dès l’enfance, il fut attiré par le bijou à travers ses nombreuses représentations dans l’art et dans la peinture.

Comme une évidence, il crée ses premières collections et lance sa marque en 1986.

PREMIERES COLLECTIONS

Son style et son audace ne tardent pas à séduire de grandes maisons de couture Parisiennes comme Pierre BALMAIN, NINA RICCI, Hubert de GIVENCHY, Chantal THOMAS et Monsieur Oscar DE LA RENTA.

Très vite, il crée 2 collections par an au rythme des saisons de la mode. Son style à la fois baroque et contemporain, mariant les matières nobles et naturelles, aux cristaux et au verre de Bohême, séduit très rapidement les femmes élégantes et audacieuses.

RENCONTRES ARTISTIQUES

« Au départ, il devait uniquement réaliser un collier dans la comédie musicale Roméo et Juliette. Notre entente artistique a été telle que je lui ai parlée de la robe de bal. II a imaginé un haut tout en «joaillerie» rouge, qu’il a offert à la production. Par la suite, il a réalisé des pièces pour Le Pacte des Loups, avec Monica Belluci, puis d’autres pour Les Demoiselles de Rochefort. »

Philippe Ferrandis a aussi signé les bijoux de Marie STUART, dont le rôle-titre était interprété par Isabelle ADJANI. Avec Dominique BORG toujours, il réalisa les parures de la revue Bobin’o, produit par Gérard LOUVIN à l’occasion de la réouverture du célèbre cabaret. Actuellement, on retrouve ses créations dans MISTINGUETT au Casino de Paris et dans la pièce NELSON au Théâtre de la Porte Saint Martin dans laquelle il pare les comédiennes Armelle et Chantal LADESOU .

SOURCES D’INSPIRATION

Ses sources d’inspirations sont diverses ; la nature, l’histoire, les civilisations servent de point de départ à ses créations, qui mêlent à un travail exigeant des métaux une intuition très personnelle de la mise en valeur des éléments précieux. Les bijoux de Philippe Ferrandis mélangent subtilement perles, résines, cristal, pierres (telles que l’améthyste, le quartz fumé, la turquoise ou le cristal de roche) à des pièces de métal ouvragé.

Accordant une très grande importance au choix des matières, il a su, au fil des années, s’entourer des meilleurs artisans et de jeunes diplômés des écoles de bijouterie Parisiennes.

PRESTIGIEUX LABEL

Cet atelier, creuset de talents et de savoir-faire lui a valu d’être récompensé du prestigieux label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant ). Ses créations spectaculaires rencontrent un grand succès commercial et sont vendues dans de très nombreux points de ventes dans le monde. A Paris ses collections sont à découvrir dans l’une de ses 3 boutiques.

Le Monde du spectacle ne tardera pas à le courtiser, il collaborera notamment au théâtre avec Dominique BORG. « J’ai eu un vrai coup de foudre pour la force visuelle de ses bijoux », se souvient Dominique BORG, costumière de théâtre.

Philippe Ferrandis & Swarovski